δεῖ δὴ τὴν παιδείαν μηδαμοῦ ἀτιμάζειν…*

Sur le chemin de Cnossos qui mène au temple de Jupiter. Trois interlocuteurs débattent de la meilleure constitution possible pour la Cité, et se trouvent nécessairement conduits à l’examen de la question de la paideia : l’éducation. Dans le dernier de ses dialogues, Les Lois, Platon, peut-être derrière le personnage de l’étranger d’Athènes, envisage la question éducative comme le fondement de la cité vertueuse ; à ce titre, elle est d’ailleurs présente dès le livre I. A Sparte, on n’éduque que le corps des futurs guerriers ; l’étranger d’Athènes va s’efforcer de démontrer que la véritable éducation est bien autre chose, et qu’elle doit mener l’homme vers sa plus haute valeur….

« [L’étranger d’Athènes] Je vais dire quelle nature il faut reconnaître à l’éducation ; examinez si mon propos vous agréé (…). Je prétends que quel que soit le domaine où l’homme doive un jour exceller, il faut qu’il s’y exerce dès sa prime enfance, qu’il trouve amusement et intérêt à tout ce qui s’y rapporte.

Ainsi celui qui deviendra un jour bon agriculteur ou bon architecte : il faut que celui-ci s’amuse aux jeux de la construction, celui-là au jardinage, que celui qui les élève leur procure à chacun de petits outils qui imitent les vrais, sans oublier bien sûr l’initiation à tous ceux des savoirs dont l’apprentissage préliminaire est nécessaire, le futur charpentier s’amusant par exemple à mesurer au cordeau, le futur soldat à monter à cheval, etc. ; il faut qu’il se serve des jeux pour essayer d’orienter les plaisirs et les désirs des enfants dans la direction qui doit les mener à destination. (…) Selon nous, l’essentiel de l’éducation, c’est la manière correcte d’amener le plus possible l’âme de l’enfant qui joue à aimer la fonction où, devenu adulte, il lui faudra parvenir à la plus haute perfection qu’elle comporte…

Mais gardons-nous de laisser dans l’indétermination ce que nous appelons : éducation. Car de nos jours pour louer ou blâmer la façon dont les gens ont été élevés, nous disons de l’un qu’il a été éduqué, de l’autre qu’il n’a pas été éduqué; il nous arrive parfois de dire que certains ont reçu une bonne éducation de commerçant, de marin. Selon toute apparence, notre présent propos n’est pas le fait de gens qui pensent qu’il s’agit là d’éducation : pour eux, l’éducation conduit de l’enfance à la valeur humaine, inspire le désir passionné de devenir un citoyen accompli, sachant commander et obéir en toute justice. Voilà la façon d’élever que le présent propos distinguerait, pour lui réserver exclusivement le nom d’éducation, me semble-t-il ; alors que celle qui prépare à l’enrichissement ou à la vigueur corporelle, ou à quelque autre habileté d’où raison et justice sont absentes, il la déclarerait vulgaire, servile, absolument indigne de porter le nom d’éducation.

Mais gardons-nous de disputer sur les mots ; restons-en à la définition dont nous sommes convenus : ceux qui ont été bien éduqués deviennent généralement des hommes de valeur ; il ne faut en aucun cas mésestimer l’éducation, le plus haut des bienfaits qui puissent échoir aux meilleurs des hommes ; et si elle vient à dévier et qu’il soit possible de la ramener dans le droit chemin, chacun doit s’en charger tant qu’il peut, sa vie durant, sans relâche ».

********

Texte : Platon, Lois I, 643b-644b, traduction de Louis Guillermit in Platon par lui-même. Textes choisis et traduits par Louis Guillermit, GF Flammarion, 1994

Image : Pier Francesco Mola, Socrate enseignant aux enfants, circa 1660, Museo Civico di Belle Arti, Lugano. CCO

*Légende : « il ne faut en aucun cas mésestimer l’éducation »….

3 réflexions sur “L’éducation, « de l’enfance à la valeur humaine »

  1. « Je prétends que quelque soit le domaine »
    quel que soit le domaine… Merci !
    ‘Quelque’ a un autre sens, ça signifie : un peu, environ. Exemple :
    C’est à quelque vingt lieues d’ici, mais quelle que soit la distance, quel que soit le temps nécessaire, il faut y aller.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s